Capture écran écho Mardi

Après la publication de 3 de nos articles durant le mois d’Août, nous avons le plaisir de prolonger notre collaboration avec l’un des plus vieux journaux du Vaucluse, qui a connu plusieurs noms durant son existence. Il trouve ses racines en 1839, après s’être intitulé « Le Mercure Aptésien » puis « les Petites affiches de Vaucluse », il est devenu depuis quelques années « l’Echo du Mardi ».

Journal d’annonces légales, la publication a cependant su au fil des années améliorer son contenu rédactionnel et fournir un vrai travail d’information : l’Echo du Mardi est aujourd’hui un hebdomadaire de référence dans le département en matière d’actualités économiques, distribué à quelques 3000 exemplaires en moyenne chaque semaine (par abonnement)

Le lectorat composé d’entrepreneurs, d’élus, de professions libérales, de responsables d’organismes professionnels et de collectivités apprécient notamment ce support pour le recul pris sur l’actualité, la qualité des dossiers et la richesse des informations.
(source : Rémi Martineau pour InfoAvignon Actualités)
http://www.infoavignon.com/actualites/economie-actualites/apres-le-journal-lecho-du-mardi-se-lance-sur-le-web/

Après notre interview dans « L’écho du Mardi« ,  3 de nos articles seront publiés durant le mois d’Août dans « Les petites Affiches du Vaucluse« .

www.pa84.fr/hebdeco.htmEcho du Mardi

Nous préparons aussi 2 ouvrages à paraitre aux éditions DUNOD…et des Ateliers pour vous aider à vous booster tout en restant Zen …

Enfin, SCOOP : dès septembre, nous animerons des Chroniques à la Radio 🙂

radio image

 

Mais pour l’heure, nous nous ressourçons, pour être (encore) plus disponible à la rentrée.

Bel été !

Sérendipityquement Votre !

Marilyn
www.myserendipity.fr
www.serendipity-consulting.fr

 

 

 

Petit Kdo pour vous…

Une jolie mélodie, un texte simple, touchant et juste…extrait des Temps modernes de Chaplin

Ce que j’appelle la chanson pour les jours de pluie…:-) pour les moments down.

Encore une phrase de Chaplin : »Tu ne trouveras jamais d’arc-en-ciel si tu regardes toujours en bas »

et j’ajouterai « Ne succombez jamais au désespoir, il ne tient jamais ses promesses »… !!!

Smile chaplin

 

Ici, un extrait du film :

https://www.youtube.com/watch?v=Ps6ck1ejoAw

Suggestion :

Il est important de se faire des « super réserves » de bonnes choses qui nous arrivent et  nous font du bien pour les moments moins faciles.
Par exemple en se concentrant chaque soir, sur trois choses qui nous ont apporté satisfaction dans notre journée…une habitude saine… et c’est encore mieux si c’est partagé 😉

La musique a cet effet « boostant » également pour nous faire remonter en énergie…

Et vous, que faites vous pour retrouver confiance quand cela va moins bien?

 

PS : merci spécial à Serge, en souvenir de ces merveilleux moment passés dans son studio d’enregistrement, justement dans une période des mauvais jours…et à nos amis musiciens…

 

 

Notre RDV mensuel: article paru dans Info Avignon Actualité 

www.infoavignon.com/

« Echouer ou réussir ?

 ECHEC et REUSSITE ne sont au fond que des concepts, qui ont la dent dure dans une société dans laquelle l’éducation ne donne pas place au droit à l’erreur. Des termes qui dénotent une vision duelle, au fond très restrictive et limitée d’un monde où l’image que l’on donne à voir est primordiale.

Pourtant, les « échecs » célèbres devraient permettre d’avoir une autre lecture de certaines situations vécues comme des « ratages » que ce soit dans le domaine personnel ou entrepreneurial :

3 fois, Steven Spielberg a été recalé à ses études de cinéma.
5 maisons d’édition ont refusé de publier Harry Potter.
301 banques ont ri au nez de Walt Disney et de son idée de parc à thème.
1000 façons ont permis à Edison de « ne pas » faire une ampoule avant de trouver comment en faire une.
5126 prototypes ont permis à James Dyson de créer l’aspirateur sans sac.

La persévérance, quasi obsessionnelle, pour  le coup, est ici  gagnante. Autrement dit on pourrait penser que : «  En essayant continuellement, on finit par réussir. Donc, plus ça rate, plus on a de chances de réussir. » (D’après les Shadoks de Jacques Rouxel)
Le risque étant que à force de faire toujours plus de la même chose, on aboutisse systématiquement à la même chose…et pas forcément à l’objectif souhaité.

Une des recettes qui mène infailliblement à l’échec est de trouver à chaque problème, son ultrasolution. Qu’est-ce qu’une ultrasolution ? Une solution qui se débarrasse non seulement du problème, mais de tout le reste – un peu analogue à cette plaisanterie : « Opération réussie, patient décédé. »

 Pour faire l’apologie de l’erreur constructive, on pourrait aussi relater tous les loupés qui ont conduit à des découvertes accidentelles (la pénicilline, Newton et la théorie de l’attraction gravitationnelle, Christophe Colomb qui découvre l’Amérique…)

 Tout est donc question d’interprétation et de représentation, selon notre prisme et l’angle de vue de notre regard sur ce qui nous semble être la réalité. Avec des lunettes vertes, le monde est vert, avec des lunettes rouges, le monde est rouge…Face à une situation non souhaitée, après en avoir analysé les causes, une autre lecture pourrait donc être de se dire qu’il est juste normal de ne pas « aboutir» du premier coup. On préférera plutôt parler d’expériences, dont il est possible de tirer un apprentissage positif. Ce sont nos « erreurs » passées qui nous permettent d’avoir aujourd’hui les ressources pour réaliser ce qui est important  pour nous. Nos échecs sont nos réussites.

Quand le hasard, ou plutôt une sagacité et une curiosité à tirer profit de circonstances imprévues, nous mène vers le succès !

 Néanmoins, si l’on constate avec redondance, que l’on a des prédispositions pour réussir à échouer, c’est à dire à ne pas réussir  à atteindre ses objectifs, ou encore à mettre en place des stratégies d’échec répétitives, on peut en conclure, qu’en décortiquant méticuleusement ses comportements, il serait aussi facile de réussir à réussir, et de mettre  en place un cercle vertueux, et des stratégies « gagnantes ». Par exemple, en modélisant des réussites passées. Savoir donc identifier ses facteurs de succès et développer une attitude particulière (tout en ayant  confiance en ses capacités à réussir !) pourrait conduire à la réalisation de ses buts… et même au delà de ce que l’on avait imaginé au départ…

Les mondes en couleurs 

« Vous ne pouvez pas résoudre un problème avec le même esprit qui a créé ce problème » Einstein

 Une des raison de la non réalisation de ses objectifs pourrait être que l’on est davantage concentré sur ce que l’on ne veut pas plutôt que focalisé sur ce que l’on veut, c’est-à-dire sur les problèmes (davantage basés sur des peurs) plutôt que sur les solutions, axées sur ce que  nous souhaitons vraiment.  Les résultats sont là où on met notre énergie et notre attention !

En plus de la formulation positive de nos objectifs, ce qui est encore plus essentiel pour parvenir  à ses fins, c’est d’avoir conscience de l’objectif sous l’objectif : ce que cela nourrit en terme de valeurs et ce que cela va nous permettre d’être, d’avoir ou de faire au delà de notre première intention.

 Voir les obstacles comme des opportunités à saisir : une attitude, un état d’esprit à cultiver !

 

Marilyn Garcia Leal, partenaire de réussite

Consultante, Master Coach certifiée ICI

www.serendipity-consulting.fr

contact@serendipity-consulting.fr

Tel. +00(33) 6 52 448 777

* remerciements à Elcé qui a créé spécialement un dessin pour illustrer notre article 
Laurent Elcé, dessinateur et illustrateur (Avignon )
   www.laurent-elce.fr 

Voici un nouveau témoignage pour illustrer ce que peut apporter un accompagnement type coaching.

« Cet accompagnement a été une pleine réussite pour moi, tant d’un point de vue professionnel que personnel. Je me sens plus « ancrée » et plus efficace, j’ai pris conscience de mes « richesses », et me sens plus à l’aise en toutes circonstances. Cela m’a permis d’oser et être plus ambitieuse dans mon cheminement professionnel, j’ai acquis une plus grande disposition intérieure pour aller de l’avant dans la vie en construisant très  concrètement mes projets et ma vie personnelle est plus épanouie. Les résultats sont là, au delà de mes espérances, l’accompagnement est porteur de sens et de résultats tangibles. » P.B. 
Un coaching haut en couleurs ! Merci 🙂

 

🙂PASCALE dunod

Diapositive1

Quand parfois changer, c’est juste avoir un nouveau regard, regarder différemment….et comprendre, que pour modifier ou avoir une influence positive sur l’extérieur, il suffit de commencer par soi-même.
Un coaching, par de nouvelles prises de conscience et des actions mesurées vous permet de donner une nouvelle dimension à votre vie.
Certifié par un Institut International, nous avons les compétences pour vous accompagner; notre parcours de vie nous permet d’être présent à vos côtés pour cette  transformation, avec bienveillance et attention.
Marilyn Garcia Leal
Tel.06 52 448 777
www.myserendipity.fr

Adoptez la « gratitude » attitude !

Merci

Eprouver de la reconnaissance pour les autres, mais aussi pour ce qu’il nous est donné de vivre est un moteur de bien-être. Le partager a le pouvoir d’en décupler les effets. C’est bon pour vous, c’est pour les autres !

Aussi, je vous propose aujourd’hui d’utiliser le mur de notre page Facebook pour dit simplement MERCI sur le mode :

« Je dis merci pour… » Merci à Vous !

ps : les « merci » sont adressés à toutes les personnes de votre choix, ou pour toutes les choses qui vont rendent heureux

à titre d’exemple inspirant :

Merci delarue

 Pour ma part j’ai envie de remercier pour :

Avoir la chance de pouvoir partager ce qui m’est essence ciel…et pour toutes les belles choses qui s’annoncent en toute sérendipité !